Sujet : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

Selon cet article, il serait possible de trouver des ak47 pour la modique somme de 200 euros.
!url!

Bien que ce fusil soit connu comme étant très peu cher a fabriquer, un prix aussi bas me parait relever de la désinformation .
Ou alors il existe un rabais spécial gitan peut être ?

Qu'en pense les experts de ce site ?

SojaCouille a écrit:
Ha. Encore une généralité où je me plante.
Ca m'étonne

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

Acheter un esclave peut couter moins de 5000 euros, pourtant peux-tu t'en acheter un?

C'est parce que vous êtes une majorité à avoir tort que vous avez raison.

3

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

Eh bien tout depend de ta source evidemment, si elle est bien place en fait pour un seul fusil tu ne le paieras meme pas et lors d'un achat en volume tu pourrais effectivement payer 200euros l'unite.

Si par contre tu vas pecho ca comme ta barette a la cite du coin du douilleras probablement plus 1500 euros.

si l'amour ça fait mal, tape étoile

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

Tu t'es fais agresser dans le dos et depuis tu ne dors plus ?

SojaMoule : "Tu perds ton temps, c'est l'asile et je t'emmerde. Dans ta forteresse de certitudes apprises à l'école ou dans tes lectures, tu n'es pas le dépositaire de la vérité absolue."
Reblochon : "As-tu quelque chose d'intéressant et constructif à dire  ? Oui ? Lâche toi ! Non ? TA PUTAIN DE GUEULE D'ATTARDÉ, tu la fermes. Bisous"

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

Le maire de Grenoble ne sait sans doute même pas à quoi ça ressemble une AK, alors bon...

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

En fait je rêve de faire une reconstitution de virginiatech et de battre le précèdent record.

Non c'est juste un peu de curiosité malsaine. J'ai toujours cru que ce genre d'objets était forcement hors de prix du moins en France. Ou va le monde si on peut s'acheter un ak avec son rsa. Ca parait gros quand même comme annonce.

M'enfin ptet que le prix de gros est effectivement de ce montant comme dit stupid.

SojaCouille a écrit:
Ha. Encore une généralité où je me plante.
Ca m'étonne

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

De temps en temps il y a des fait divers qui implique des kalash effectivement. Genre braquage de fourgon par ex ou reglement de compte.
Un gamin tué ya pas longtemps aussi

SojaCouille a écrit:
Ha. Encore une généralité où je me plante.
Ca m'étonne

8

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

Par ici on peut en louer pour un weekend afin de tirer des rafales en l'air lors d'un mariage.

Je déconne bien sûr, si c'est une vieille usée en fin de vie sans pièces de rechange ça peut baisser très bas je pense.

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

Dragunov a écrit:

Ou va le monde si on peut s'acheter un ak avec son rsa.

Ca tombe bien, on ne peut pas.

C'est parce que vous êtes une majorité à avoir tort que vous avez raison.

10

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

Viens en suisse, on s'amuse bien (et les douaniers bien folklo ne sont même plus à la frontière française, douane volante seulement)...


!url!
!url!
!url!

500 euros la kalash roumaine... fonce boby, c'tune affaire!

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

STANYMALL a écrit:

Je déconne bien sûr, si c'est une vieille usée en fin de vie sans pièces de rechange ça peut baisser très bas je pense.

Deux chouimgum et un élastique ca suffit comme pièces de rechanges pour une AK.

I was rubbing the clit just like wikipedia told me to.

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

J'avais lu ce passage sur le sujet, et j'avais trouvé l'analyse relativement convaincante.

N'importe qui peut se procurer une Kalashnikov pour moins de mille euros ? Soit Georges Moréas lit trop les éditoriaux d'Ivan Rioufol  et croit que nous sommes en guerre civile permanente, soit il utilise l'émotion d'un meurtre pour accréditer sa thèse : dans les deux cas, ça ne tient de toutes façons pas la route. "Tout le monde", hein ? Mais bien sûr : moi-même, j'ai toujours eu très envie d'en avoir une chez moi. Il suffit que j'aille me balader dans un "quartier" un peu sensible en agitant des biftons et en clamant mon désir de m'offrir des armes de guerre, et hop ! tous les arsenaux des ex-pays de l'Est me sont grand ouverts, c'est bien évident.
Se procurer ce genre de machins, c'est être impliqué dans des réseaux de banditisme auxquels une poignée de gens ont accès. Dans le cas contraire et pour le prix d'un ordi chez Carrouf, il devrait y en avoir considérablement plus en circulation et ce ne serait pas un carnage de temps en temps mais chaque semaine. Quant au chauffeur de taxi, il suffit de disposer d'un fusil de chasse - en vente libre en France - et surtout de la totale détermination à zigouiller un maximum de monde avant d'en finir dans une apocalyptique abolition des limites les plus élémentaires pour réaliser un beau gros meurtre de masse.

Source !url!

Je fais partie du complot bobo droitdelhommiste qui veut livrer la France aux étrangers et les enfants aux gays.

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

Je préfère la suite :

Et pendant qu'on est dans le démontage, on nous citera la Suisse : en Suisse, pays de la conscription permanente, les gens détiennent leur arme militaire chez eux entre deux appels à rendre service à leur pays.
Sauf que quand on compare la cohésion sociale de la Suisse en tant que pays et la nôtre, on est plus sur le même registre, là. Quand vous pensez à la France, vous pensez cohésion nationale, société apaisée, habitants raisonnables, goût du débat serein, situation politico-sociale déconflictualisée, salariés épanouis ? Non hein ? Donnez leur des SIG-550, vous allez voir.

14

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

Bah wais...

Quand les douanes ont fait un carton sur les deux lyonnais qui ont forcé un barrage, on a pas eu d'émeutes, hein...
Et en légitime défense, oui monsieur ! 20 coups à travers la vitre arrière, de loin, à la NVG. Troklass

15

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

Sinon dragunov la nuit tu rêves aussi d'armes et de forces spéciales barbues viriles?

PUTEDEPUTEDEPUTE

16

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

J'en avais vue sur un site bulgare ou autre à 300€.
Chez les ricains c'est à partir de 400$

Ils ont même des ebay du flingue:
!url!

J'avais cru comprendre que chez eux ils n'ont pas droit de les avoir en full auto mais tu peux acheter le kit pour le rendre full auto (qu'il est illégal d'installer ça va de soi).
Ca dépend peut être des états etc.

17 Dernière modification par Kane (29-07-2010 23:45:18)

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

ça dépend carrément des états et des villes. Par exemple à New York t'as pas le droit d'avoir un flingue*, alors que dans l'Arkansas tu peux presque acheter un obusier (ok, j'exagère un peu)

*sans permis

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

Kane a écrit:

(ok, j'exagère un peu)

Non !

[swf]http://www.youtube.com/v/EcVk0WtUPtw?fs=1&hd=1[/swf]

« Je suis né d'un con, je mourrai comme un con » El Comandante Rebleauchón

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

Et avec de la babe et la mère à shark

[swf]http://www.youtube.com/v/eaDw6WD7UnE?fs=1&hd=1[/swf]

« Je suis né d'un con, je mourrai comme un con » El Comandante Rebleauchón

20

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

Alors la colline, on fait moins sa maligne maintenant !

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

J'aimerai une analyse des sols pour voir le taux de plomb.

« Je suis né d'un con, je mourrai comme un con » El Comandante Rebleauchón

22

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

Imax a écrit:

Sinon dragunov la nuit tu rêves aussi d'armes et de forces spéciales barbues viriles?

En ce moment je suis dans un cycle rpg donc pas de spetznaz du futur en nanocombi.

Mais laisse moi donc te raconter mon rêve de la nuit dernière puisque ma vie t'interresse (ou pas, mais c'est pareil ici)
J'ai rêvé que j'étais dans une sorte de reconstitution du film "La chute de la maison Usher" (a la base c'est une nouvelle d'Edgar Allan Poe dans "Nouvelles histoires extraordinaire", le seul livre que j'ai lu au moins dix fois tellement qu'il est bien ).

Je me rendait compte horrifié en voyant mon arbre généalogique que mes parents étaient en fait frère et soeur, de même que mes grand parents et ancêtres sur plusieurs générations (comme dans le film ). A partir de la je recherchait déséperement un moyen de fuir le manoir lugubre, en affrontant des monstre en HD qui étaient en fait des hommes présentant d'horribles malformations .

L'état émotionnel trouble qui fut le mien a mon réveil m'a conforté dans l'idée que les scénars de films d'horreur de nos jours n'ont pas un centième de la puissance morbide des œuvres de Poe. Les thèmes qu'il exploite sont en effet bien plus anxiogène que ceux qui sont légion dans les films récents. Il n'est de pire source de cauchemars que de s'amuser a sonder la déviance elle même, plutot que ses sombres resultat sous la forme de crimes horribles.
Les films sont toujours vu sous le prisme du gentil confronté a l'inconnu qui est le criminel et sa folie. Cela permet un détachement rassurant et on espère instinctivement que le méchant sera mis en echec car généralement détestable. Mais qu'en serait t'il si l'on voyait vraiment ce qui se passe dans la tête du déviant et qu'on vivait progressivement son effondrement psychologique vers la paranoia, la culpabilité et la perversité meurtrière ? Ses tentatives désespéré d'échapper a sa conscience et a la sentence d'une société qu'il comprend de moins en moins mais a laquelle il ne peut échapper ?

Et bien cinématographiquement parlant, ça ressemblerai a une vidéo ou je filmerai le moment ou je m'approche d'un imax quelconque par derrière et que je l'étouffe avec un sac en plastique , puis que je dessine sur son torse "Owned, ragondin, lol" avec mon caca.
Sauf qu'au lieu de voir le point de vue du connard de flic et de sa vie de merde inintéressante lorsqu'il mène l'enquête, on verrait comment je m'apprête a reproduire le processus avec par exemple le suffisant sojacouille et comment je vivrait cette situation au jour le jour, accumulant la culpabilité jusqu'a l'apparition de névroses terrifiantes. Par le biais de dialogues stupides sur un forums de connard prétentieux, on verrai comment je nourrirais jour aprés jour ma soif de crimes et les justifications de ceux ci par mon esprit malade.

Une sorte de "American psycho" mais avec le site de cuisine en somme.

SojaCouille a écrit:
Ha. Encore une généralité où je me plante.
Ca m'étonne

23

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

reblochon a écrit:
Kane a écrit:

(ok, j'exagère un peu)

Non !

http://www.youtube.com/v/EcVk0WtUPtw?fs=1&hd=1

Ho putain les mortiers ...

SojaCouille a écrit:
Ha. Encore une généralité où je me plante.
Ca m'étonne

24

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

Dragunov a écrit:
Imax a écrit:

Sinon dragunov la nuit tu rêves aussi d'armes et de forces spéciales barbues viriles?

En ce moment je suis dans un cycle rpg donc pas de spetznaz du futur en nanocombi.

Mais laisse moi donc te raconter mon rêve de la nuit dernière puisque ma vie t'interresse (ou pas, mais c'est pareil ici)
J'ai rêvé que j'étais dans une sorte de reconstitution du film "La chute de la maison Usher" (a la base c'est une nouvelle d'Edgar Allan Poe dans "Nouvelles histoires extraordinaire", le seul livre que j'ai lu au moins dix fois tellement qu'il est bien ).

Je me rendait compte horrifié en voyant mon arbre généalogique que mes parents étaient en fait frère et soeur, de même que mes grand parents et ancêtres sur plusieurs générations (comme dans le film ). A partir de la je recherchait déséperement un moyen de fuir le manoir lugubre, en affrontant des monstre en HD qui étaient en fait des hommes présentant d'horribles malformations .

L'état émotionnel trouble qui fut le mien a mon réveil m'a conforté dans l'idée que les scénars de films d'horreur de nos jours n'ont pas un centième de la puissance morbide des œuvres de Poe. Les thèmes qu'il exploite sont en effet bien plus anxiogène que ceux qui sont légion dans les films récents. Il n'est de pire source de cauchemars que de s'amuser a sonder la déviance elle même, plutot que ses sombres resultat sous la forme de crimes horribles.
Les films sont toujours vu sous le prisme du gentil confronté a l'inconnu qui est le criminel et sa folie. Cela permet un détachement rassurant et on espère instinctivement que le méchant sera mis en echec car généralement détestable. Mais qu'en serait t'il si l'on voyait vraiment ce qui se passe dans la tête du déviant et qu'on vivait progressivement son effondrement psychologique vers la paranoia, la culpabilité et la perversité meurtrière ? Ses tentatives désespéré d'échapper a sa conscience et a la sentence d'une société qu'il comprend de moins en moins mais a laquelle il ne peut échapper ?

Et bien cinématographiquement parlant, ça ressemblerai a une vidéo ou je filmerai le moment ou je m'approche d'un imax quelconque par derrière et que je l'étouffe avec un sac en plastique , puis que je dessine sur son torse "Owned, ragondin, lol" avec mon caca.
Sauf qu'au lieu de voir le point de vue du connard de flic et de sa vie de merde inintéressante lorsqu'il mène l'enquête, on verrait comment je m'apprête a reproduire le processus avec par exemple le suffisant sojacouille et comment je vivrait cette situation au jour le jour, accumulant la culpabilité jusqu'a l'apparition de névroses terrifiantes. Par le biais de dialogues stupides sur un forums de connard prétentieux, on verrai comment je nourrirais jour aprés jour ma soif de crimes et les justifications de ceux ci par mon esprit malade.

Une sorte de "American psycho" mais avec le site de cuisine en somme.

Le début c'est Camus la fin c'est Easton Ellis.
je ->**ais
J'aime bien.

C'est mon idée la glue dans les lance flammes.

Re : Ca coute combien en vrai les armes de contrebande ?

Dragunov a écrit:

le seul livre que j'ai lu au moins dix fois tellement qu'il est bien

Ceci expliquant cela.

SojaMoule : "Tu perds ton temps, c'est l'asile et je t'emmerde. Dans ta forteresse de certitudes apprises à l'école ou dans tes lectures, tu n'es pas le dépositaire de la vérité absolue."
Reblochon : "As-tu quelque chose d'intéressant et constructif à dire  ? Oui ? Lâche toi ! Non ? TA PUTAIN DE GUEULE D'ATTARDÉ, tu la fermes. Bisous"